https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Contacts utiles

Urgence-sécurité et écoute :

Urgence pour ma santé ou celle de mes proches :

Si j’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au Covid-19 :

  • Je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation ;
  • Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU (15) ou j’envoie un message au numéro d’urgence pour les sourds et malentendants (114).

Informations :

Pour vous faire vacciner : 0 800 009 110.

Numéro vert : infos sur le Coronavirus Covid-19, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000.
Si vous avez des difficultés pour entendre ou parler par téléphone en raison d’un handicap, vous pouvez vous rendre sur l’espace de contact ouvert dédié aux personnes sourdes, malentendantes ou aveugles.


Point sur la situation au 08 mars 2022

Pass vaccinal
  • À partir du 14 mars, l’application du « pass vaccinal » sera suspendue dans tous les endroits où  il était exigé (lieux de loisirs et de culture,  activités de restauration commerciales, foires et salons professionnels…).
  • Passée cette date, le « pass sanitaire » restera toutefois en vigueur dans les établissements de santé, les maisons de retraites, les établissements accueillant des personnes en situation de handicap.
  • Le masque n’est plus obligatoire dans les lieux clos soumis au  « pass vaccinal » depuis le 28 février. Le port du masque en intérieur demeure dans les transports et les lieux clos non soumis au « pass vaccinal ».
  • Les règles relatives au « pass vaccinal » pour les personnes âgées de plus de 18 ans et 1 mois sont les suivantes : la dose de rappel doit être réalisée dès trois mois après la fin de son schéma vaccinal initial et dans un délai de quatre mois maximum.
Allègements des mesures sanitaires
  • Le 14 mars, le port du masque ne sera plus obligatoire. Tous les lieux les lieux sont concernés, sauf les transports collectifs de voyageurs et les établissements de santé.
  • Depuis le 28 février, le masque n’est plus obligatoire dans les lieux clos soumis au  « pass vaccinal ». Le port du masque en intérieur demeure dans les transports et les lieux clos non soumis au pass vaccinal. Pour rappel, depuis le 2 février, le port du masque en extérieur n’est plus obligatoire.
  • Le port du masque n’est plus obligatoire dans les salles de spectacle, les salles de concert et les cinémas, depuis le 28 février 2022.
  • Les concerts debout ont repris, dans le respect du protocole sanitaire, depuis le 16 février.
  • Dans les cafés et les bars, la consommation debout est de nouveau autorisée depuis le 16 février.
  • Les discothèques, fermées depuis le 10 décembre, sont ouvertes dans le respect du protocole sanitaire depuis le 16 février. 
  • Levée des jauges dans les établissements accueillant du public assis (stades, salles de concerts, théâtres…). Pour accéder à ces lieux, le port du masque reste obligatoire, depuis le 2 février.
  • Manifestations et événements sportifs : le port du masque n’est plus obligatoire depuis le 28 février.
Éducation
  • Le protocole sanitaire est passé du niveau 3 au niveau 2 dans le premier degré pour l’ensemble du territoire métropolitain au retour des congés d’hiver de chaque zone (le détail de ce qu’implique ce changement de protocole) ;
  • Les épreuves de spécialité du baccalauréat, prévues du 14 au 16 mars, sont reportées aux 11, 12 et 13 mai en raison de l’épidémie de Covid-19.
Déplacements

Depuis le 12 février 2022, les règles suivantes s’appliqueront aux frontières :

  • Pour les voyageurs vaccinés au sens de la réglementation européenne, plus aucun test ne sera exigé au départ. La preuve d’un schéma vaccinal complet redevient suffisante pour arriver en France, quel que soit le pays de provenance, comme c’était le cas avant la diffusion du variant Omicron.
  • Pour les voyageurs non vaccinés, l’obligation de présenter un test négatif pour se rendre en France demeure, mais les mesures à l’arrivée (test, isolement) sont levées lorsqu’ils viennent de pays de la liste « verte », caractérisée par une circulation modérée du virus.
  • Lorsque les voyageurs non vaccinés viennent d’un pays de la liste « orange », ils devront continuer de présenter un motif impérieux justifiant la nécessité de leur venue en France métropolitaine et pourront toujours être soumis à un test aléatoire à leur arrivée. Les voyageurs qui seraient testés positifs devront s’isoler, conformément aux recommandations de l’Assurance maladie.

> Plus d’informations

Vaccination
  • À partir du 14 mars, le « pass vaccinal » sera suspendu partout où il s’applique aujourd’hui. L’obligation vaccinale qui s’applique aux soignants restera en vigueur.
  • Le délai de la dose de rappel est ramené à trois mois après la dernière injection ou la dernière infection au Covid-19.
  • Le rappel vaccinal est ouvert à toutes les personnes de 18 ans et plus, et depuis le 24 janvier, il l’est à tous les adolescents de 12 à 17 ans sans obligation.
  • La vaccination est ouverte à tous les enfants de 5-11 ans et requiert l’accord de l’un ou l’autre des titulaires de l’autorité parentale.
Tests
  • Depuis le 28 février 2022, les personnes contacts n’ont plus à réaliser qu’un seul test (autotest ou test antigénique ou test RT-PCR) à J2. C’est-à-dire deux jours après avoir eu l’information d’avoir été en contact avec une personne testée positive.
  • Il n’est désormais plus obligatoire de réaliser un test PCR pour confirmer un test antigénique positif.
  • En revanche, un test PCR reste nécessaire après un autotest positif.
Travail
  • Le télétravail n’est plus obligatoire mais reste recommandé.
  • Un nouveau protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise a été élaboré


Point sur la situation au 15 février 2022

« Pass vaccinal »
  • Depuis le 15 février 2022, les règles relatives au « pass vaccinal » ont évolué pour les personnes âgées de plus de 18 ans et 1 mois : la dose de rappel doit être réalisée dès trois mois après la fin de son schéma vaccinal initial et dans un délai de quatre mois maximum.
  • Le masque ne sera plus obligatoire dans les lieux clos soumis au  « pass vaccinal » à partir du 28 février.
Allègements des mesures sanitaires
  • Le masque ne sera plus obligatoire dans les lieux clos soumis au  « pass vaccinal » à partir du 28 février.
  • Les concerts debout ont repris depuis le 16 février dans le respect du protocole sanitaire.
  • Dans les cafés et les bars, la consommation debout est de nouveau autorisée depuis le 16 février.
  • Les discothèques, fermées depuis le 10 décembre, sont ouvertes dans le respect du protocole sanitaire depuis le 16 février. 
  • Depuis le 2 février, levée des jauges dans les établissements accueillant du public assis (stades, salles de concerts, théâtres…). Pour accéder à ces lieux, le port du masque reste obligatoire.
  • Depuis le 2 février, fin de l’obligation du port du masque en extérieur.
Éducation
  • Le protocole sanitaire passe du niveau 3 au niveau 2 dans le premier degré pour l’ensemble du territoire métropolitain au retour des congés d’hiver de chaque zone (le détail de ce qu’implique ce changement de protocole).
  • Les épreuves de spécialité du baccalauréat, prévues du 14 au 16 mars, sont reportées aux 11, 12 et 13 mai en raison de l’épidémie de Covid-19.
Déplacements

À compter du 12 février 2022, les règles suivantes s’appliqueront aux frontières :

  • Pour les voyageurs vaccinés au sens de la réglementation européenne, plus aucun test ne sera exigé au départ. La preuve d’un schéma vaccinal complet redevient suffisante pour arriver en France, quel que soit le pays de provenance, comme c’était le cas avant la diffusion du variant Omicron.
  • Pour les voyageurs non vaccinés, l’obligation de présenter un test négatif pour se rendre en France demeure, mais les mesures à l’arrivée (test, isolement) sont levées lorsqu’ils viennent de pays de la liste « verte », caractérisée par une circulation modérée du virus.
  • Lorsque les voyageurs non vaccinés viennent d’un pays de la liste « orange », ils devront continuer de présenter un motif impérieux justifiant la nécessité de leur venue en France métropolitaine et pourront toujours être soumis à un test aléatoire à leur arrivée. Les voyageurs qui seraient testés positifs devront s’isoler, conformément aux recommandations de l’Assurance maladie.

> Plus d’informations

Vaccination
  • Le délai de la dose de rappel est ramené à trois mois après la dernière injection ou la dernière infection au Covid-19.
  • Le rappel vaccinal est ouvert à toutes les personnes de 18 ans et plus, et depuis le 24 janvier, il l’est à tous les adolescents de 12 à 17 ans sans obligation.
  • La vaccination est ouverte à tous les enfants de 5-11 ans et requiert l’accord de l’un ou l’autre des titulaires de l’autorité parentale.
Tests
  • Il n’est désormais plus obligatoire de réaliser un test PCR pour confirmer un test antigénique positif.
  • En revanche, un test PCR reste nécessaire après un autotest positif.
Travail
  • Depuis le 2 février, le télétravail n’est plus obligatoire mais reste recommandé.
  • Un nouveau protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise a été dévoilé. Consultez le détail des nouvelles règlementations en cliquant ici.

Point sur la situation au janvier 2022

Éducation

Les protocoles dans les établissements scolaires ont été simplifiés. L’objectif est de laisser au maximum les écoles ouvertes. Ainsi :

  • Lorsqu’un cas positif sera détecté dans une classe, il ne sera plus demander aux parents de venir chercher leur enfant immédiatement, ils pourront attendre la sortie scolaire.
  • Lorsqu’un cas positif sera détecté dans une classe, les enfants pourront recourir à 3 autotests (au lieu d’un test PCR suivi de deux autotests) gratuits.
  • Enfin, il ne sera plus demandé aux parents de produire une attestation après chaque autotest : une unique attestation sera demandée.

En réponse à la grève des enseignants du jeudi 13 janvier, le ministre de l’Éducation de la Jeunesse et des Sports a annoncé plusieurs mesures, dont la distribution de 5 millions de masques FFP2 pour les personnels des établissements scolaires.

« Pass sanitaire »
  • Au 15 janvier 2022, toutes les personnes de plus de 18 ans et un mois doivent avoir fait leur injection de rappel dans les temps pour conserver leur certificat de vaccination actif dans le « pass sanitaire ». Au-delà de ces délais, leur ancien certificat de vaccination est considéré comme expiré et n’est plus valide.
  • Un projet de loi est en cours d’examen pour transformer le « pass sanitaire » en « pass vaccinal ». Il vise aussi à durcir les conditions de contrôle et de sanction contre les faux « pass ».
Vaccination
  • Le délai de la dose de rappel est ramené à trois mois après la dernière injection ou la dernière infection au Covid-19.
  • Le rappel vaccinal est ouvert à toutes les personnes de 18 ans et plus.
  • La vaccination est ouverte à tous les enfants de 5-11 ans et requiert l’accord des deux parents.
Isolement

Les règles d’isolement et de quarantaine ont évolué en cas d’infection au Covid-19 ou de cas contact. L’objectif est de faire face à la diffusion extrêmement rapide du variant Omicron et de maintenir, dans le même temps, la vie socio-économique en France.

Retrouvez l’intégralité des nouvelles règles en cliquant ici.
Retrouvez les règles d’isolement en vigueur en milieu scolaire depuis le 3 janvier

Tests
  • Il n’est désormais plus obligatoire de réaliser un test PCR pour confirmer un test antigénique positif.
  • En revanche, un test PCR reste nécessaire après un autotest positif.
Travail
  • Le recours au télétravail est rendu obligatoire pour tous les salariés pour lesquels il est possible, à raison de trois jours minimum par semaine et quatre jours quand cela est possible.
  • Report de toutes les cérémonies de vœux en janvier.
  • Un nouveau protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise a été dévoilé. Consultez le détail des nouvelles règlementations en cliquant ici.
Rassemblements & loisirs (jusqu’au 24 janvier 2022)
  • Les jauges sont rétablies pour les grands événements : 2000 personnes en intérieur, 5000 personnes en extérieur.
  • Les concerts debout sont interdits.
  • Dans les cafés et les bars, la consommation debout est interdite.
  • Les discothèques ont interdiction d’accueillir du public. Cette interdiction s’applique jusqu’à la même date aux activités de danse dans les établissements recevant du public, tels les restaurants ou les bars.
Gestes barrières
  • Le port du masque, déjà obligatoire en intérieur dans tous les établissements recevant du public, est étendu à certains centres-villes.
  • Le port du masque est obligatoire dès l’âge de 6 ans dans les transports collectifs intérieurs et dans les lieux recevant du public.
  • L’aération fréquente des lieux clos est plus que jamais nécessaire. Il est recommandé d’aérer chaque pièce 10 minutes toutes les heures.
Déplacements
  • Toute personne de 12 ans et plus entrant sur le territoire français doit présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24h ou 48h en fonction du pays de provenance. Seule exception, les personnes présentant un schéma vaccinal complet n’ont pas à présenter de test, lorsqu’elles arrivent d’un État membre de l’Union européenne, d’Andorre, d’Islande, du Liechtenstein, de Monaco, de la Norvège, de Saint-Marin, du Saint-Siège ou de la Suisse.
  • Le Gouvernement assouplit les mesures sanitaires aux frontières avec le Royaume-Uni pour les personnes vaccinées.
Outre-mer
  • Un couvre-feu de 21 heures à 5 heures est en vigueur sur l’île de la Réunion jusqu’au dimanche 23 janvier.
  • L’état d’urgence sanitaire a été décrété à la Guadeloupe, en Guyane, à Mayotte, Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Point sur la situation au 17 décembre 2021

Pour faire face à la circulation épidémique et à la cinquième vague, de nouvelles mesures entrent en vigueur.

Dépistage

  • L’ensemble des personnes, vaccinées ou non, sont invitées à se faire tester dans les heures précédant les moments de fête.

Vaccination

  • La vaccination est ouverte pour les enfants de 5-11 ans vivants au contact de personnes immunodéprimées et ceux porteurs des maladies graves.
  • Le rappel vaccinal est ouvert à toutes les personnes de 18 ans et plus dès cinq mois après la dernière injection ou la dernière infection à la Covid-19. A compter du 3 janvier, le rappel pourra être effectué à partir de 4 mois depuis la dernière injection.

« Pass sanitaire »

  • Les personnes de 65 ans et plus et les personnes vaccinées avec le vaccin Janssen doivent justifier d’un rappel vaccinal pour que leur « pass sanitaire » soit prolongé.
  • Les personnes de 18 à 64 ans ayant eu leur dernière dose de vaccin avant le 17 juin devront avoir fait leur rappel au 15 janvier pour que leur « pass » ne soit pas désactivé, puisqu’elles auront passé à cette date les délais de 5 mois pour être éligibles au rappel et de 8 semaines pour réaliser ce rappel.
  • Seuls les tests PCR et antigéniques datant de moins de 24 heures seront des preuves constitutives du « pass sanitaire ».
  • Un projet de loi sera soumis au Parlement début janvier pour transformer le « pass sanitaire » en « pass vaccinal » et durcir les conditions de contrôle et de sanction contre les faux « pass ».

Gestes barrières

  • Le port du masque est obligatoire en intérieur dans tous les établissements recevant du public.
  • L’aération fréquente des lieux clos est plus que jamais nécessaire. Il est recommandé d’aérer chaque pièce 10 minutes toutes les heures.
  • Les gestes barrières devront être scrupuleusement respectés pendant les fêtes de fin d’année : éviter les embrassades, porter le masque, aérer régulièrement les lieux clos, etc. Il est, par ailleurs, recommandé d’éviter les grands rassemblements : moins on est nombreux, moins on prend de risques.

Rassemblement

  • Les préfets interdiront les regroupements sauvages, la consommation d’alcool sur la voie publique et inviteront les municipalités à renoncer à l’organisation de grands rassemblements sur la voie publique, notamment les feux d’artifices ou les concerts, lorsqu’ils ne permettent pas le respect des gestes barrières.Les cérémonies de vœux et les moments de convivialité ne devront pas avoir lieu.

Éducation

  • Passage au niveau 3 du protocole sanitaire dans les écoles primaires (port du masque obligatoire dans les cours de récréation et limitation du brassage à la cantine et des activités sportives de haute intensité en intérieur).
  • La règle de la fermeture de la classe pour une durée de 7 jours dès le premier cas positif ne s’applique plus à l’école primaire : les élèves présentant un test négatif dans les 24h peuvent continuer à aller en classe.
  • Les collégiens à partir de la 6e qui disposent d’un schéma vaccinal complet peuvent continuer les cours en présentiel. Les élèves non-vaccinés doivent eux suivre leurs cours depuis chez eux durant la période d’isolement.

Loisirs

  • Les discothèques ont interdiction d’accueillir du public jusqu’au 6 janvier 2022 inclus. Cette interdiction s’applique jusqu’à la même date aux activités de danse dans les établissements recevant du public, tels les restaurants ou les bars.
  • Limitation des rassemblements festifs dans la sphère privée.
  • Concernant les manifestations et événements extérieurs, par exemple les marchés de Noël : évolution des protocoles, sous le contrôle des préfets, pour que la consommation de produits alimentaires soient strictement encadrées.

Milieu professionnel

  • Instauration de 2 à 3 jours de télétravail par semaine lorsque c’est possible.
  • Limitation des réunions en présentiel.
  • Report des cérémonies de vœux, pots de départs…

Déplacements

  • Toute personne de 12 ans et plus entrant sur le territoire français doit présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24h ou 48h en fonction du pays de provenance. Seule exception, les personnes présentant un schéma vaccinal complet n’ont pas à présenter de test, lorsqu’elles arrivent d’un État membre de l’Union européenne, d’Andorre, d’Islande, du Liechtenstein, de Monaco, de la Norvège, de Saint-Marin, du Saint-Siège ou de la Suisse.
  • Par ailleurs, pour faire face à la propagation du variant Omicron, la classification des pays, définie sur la base des indicateurs sanitaires a évolué, avec l’ajout d’une classification pays « rouges écarlates ».


Point sur la situation au 13 septembre 2021

Port du masque en extérieur

Le port du masque de protection n’est plus systématique obligatoire sur la voie publique dans les Pyrénées-Orientales à compter du lundi 13 septembre 2021.

Le port du masque reste néanmoins obligatoire pour toutes les personnes âgées de onze ans et plus se trouvant sur la voie publique ou dans des lieux ouverts au public où le respect de la distanciation physique peut être rendu difficile en raison d’une forte fréquentation.

Par arrêté préfectoral du 10 septembre 2021 le préfet des Pyrénées Orientales a décidé que le port du masque de protection était obligatoire à compter du lundi 13  novembre 2021 pour toutes les personnes âgées de onze ans ou plus se trouvant sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public, dans tout le département des Pyrénées-Orientales, dans les lieux ou pour les activités suivants :

– les abords des crèches, écoles, collèges et lycées, aux heures d’entrée et de sortie des classes ;

– les marchés de plein vent, les brocantes et les vide-greniers ;

– les enceintes sportives couvertes et non couvertes (l’obligation ne concerne pas les pratiquants) ;

– les abords des gares ferroviaires ou routières, les zones d’attente des transports en commun (abris de bus), la zone d’accès du public de l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes ;

– les abords des lieux de cultes au moment des cérémonies et offices ;

– les rassemblements dont les manifestations à caractère revendicatif ou festif  ;

– les lieux de concentration de population, en particulier les files d’attente et les zones à forte fréquentation touristique ou commerciale (rues commerçantes ou zones piétonnes très fréquentées) ;

– et plus généralement dès lors qu’un évènement particulier engendre un flux important ou un regroupement de personnes ne permettant pas de respecter la mesure de distanciation physique requise en application de l’article 1er du décret du 1er juin 2021 précité.

Port du masque en intérieur

En intérieur, selon le décret publié le 19 juillet 2021, le masque n’est plus obligatoire dans les établissements dont l’accès est restreint par la présentation du pass sanitaire. Le protocole publié par le ministère du Travail et applicable au 1er septembre confirme que « dans les lieux ayant le statut d’établissements recevant du public, les obligations de port du masque ne sont pas applicables aux personnes ayant accédé aux établissements, lieux, services et événements avec un pass sanitaire, à l’exception des déplacements longue distance par transport interrégionaux ». Cette mesure est applicable pour les professionnels intervenant dans ces lieux puisqu’ils doivent avoir un pass sanitaire depuis le 30 août pour y accéder. Toutefois, les établissements recevant du public et demandant le pass sanitaire devront l’exiger quand le respect de la distanciation physique sera rendu difficile en raison d’une forte fréquentation.

Le port du masque demeure obligatoire dans les établissements recevant du public non soumis à pass sanitaire.

Port du masque dans les entreprises

Les entreprises comme les administrations sont concernées mais seulement pour l’accueil du public en leur sein (clientèle/usagers essentiellement). Leur fonctionnement interne relève quant à lui du droit du travail et plus particulièrement des règles en matière de santé au travail.

Le protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de COVID-19 se substitue au protocole national de déconfinement. Il est applicable depuis le 1er septembre 2020.

Le protocole rend systématique le port du masque dans les espaces partagés et clos.

Toutefois, au regard de la diversité des organisations et des environnements de travail d’une part et de la diversité de la circulation du virus sur les territoires, le Gouvernement a souhaité examiner les dérogations et adaptations qui pourraient être apportées au principe général de port systématique du masque dans les espaces collectif clos. Il a saisi à nouveau le HCSP qui a rendu un avis le 28 août à ce sujet.

Sur le fondement de cet avis, le nouveau protocole national précise deux cas pouvant faire l’objet d’une dérogation au port du masque :
• Lorsque le salarié travaille seul dans son bureau ;
• En atelier, car les salariés sont souvent amenés à effectuer des efforts physiques plus intenses que la moyenne, dès lors que les conditions de ventilation/aération fonctionnelle sont conformes à la réglementation, que le nombre de personnes présentes dans la zone de travail est limité, que ces personnes respectent la plus grande distance possible entre elles et portent une visière.

L’avis permet par ailleurs un assouplissement dans le cas des bureaux partagés, notamment les open space : un salarié qui est à son poste de travail pourra, enlever temporairement son masque si un certain nombre de critères, dont le nombre variera en fonction du niveau de circulation du virus dans le département, sont remplis. Il est en exclu de retirer le masque de manière permanente toute la journée.

Pour les activités qui s’avéreraient incompatibles avec le port du masque (par exemple, pour des interventions orales ou des prises de parole publiques limitées dans le temps, dans les espaces clos respectant les mesures organisationnelles définies), le ministère poursuit le dialogue avec les partenaires sociaux pour suivre cette mise en œuvre et définir des solutions.

Les entreprises sont encouragées, dans le cadre du dialogue social, à préciser les modalités d’application du protocole et la prise en compte des situations particulières d’activité.

Éducation

Une rentrée la plus normale possible qui s’effectuera en 100% présentiel pour la totalité des élèves et étudiants :

« Pass sanitaire »
  • Le « pass sanitaire » est obligatoire pour accéder à certains lieux, établissements ou événements, en intérieur ou en extérieur, sans notion de jaugetels que les cinémas, les musées, les cafés, les restaurants, les hôpitaux, les maisons de retraite, les établissements médico-sociaux (sauf en cas d’urgence) ;
  • Les déplacements de longue distance par transports publics interrégionaux sont également concernés ;
  • Depuis le 8 septembre, le pass sanitaire ne sera plus obligatoire dans les centres commerciaux des départements où le taux d’incidence est inférieur à 200 / 100 000 et en décroissance continue depuis au moins 7 jours.
Vaccination
  • La vaccination est obligatoire pour toutes les personnes au contact des personnes fragiles (soignants, non-soignants, professionnels et bénévoles). Des contrôles seront opérés à partir du 15 septembre 2021.
  • La vaccination est ouverte à tous les adultes sans condition et aux adolescents de 12 à 17 ans compris.
  • Une injection de rappel est recommandée pour les personnes de 65 ans et plus ainsi que celles qui présentent des comorbidités à risque de formes graves de Covid-19 (avis de la Haute Autorité de santé).
  • Une campagne de rappel de vaccination aura lieu à partir de mi-septembre pour les résidents des Ehpad et des unités de soins de longue durée (USLD), les personnes de plus de 80 ans vivant à leur domicile et celles qui présentent un très haut risque de forme grave de Covid-19, ainsi que les personnes immunodéprimées.

Point sur la situation au 17 juillet 2021

Aller vers la vaccination de tous les Français :

  • La vaccination est rendue obligatoire pour toutes les personnes au contact des personnes fragiles (soignants, non-soignants, professionnels et bénévoles). Des contrôles seront opérés à partir du 15 septembre.
  • Des campagnes spécifiques de vaccination seront mises en place pour les collégiens, lycéens et étudiants à la rentrée.
  • Une campagne de rappel sera instaurée pour les premiers Français vaccinés dès les premiers jours de septembre.
  • Les tests PCR seront rendus payants à l’automne sauf en cas de prescription médicale.

Extension du pass sanitaire à plusieurs lieux accueillant du public :

  • 21 juillet : tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes ;
  • début août : cafés, restaurants, centres commerciaux, hôpitaux, maisons de retraite, établissements médico-sociaux, voyages en avions, trains et cars pour les trajets de longue distance.

Point sur la situation au 30 juin 2021

L’évolution positive de la situation sanitaire mène à la fin des dernières restrictions en vigueur, mais pas de la vigilance.

Le département des Landes, où le variant Delta est apparu en premier en France, maintient les limitations une semaine de plus, jusqu’au 6 juillet.

Concernant la vaccination, le nouvel objectif à la fin août est de 40 millions de primo-vaccinés, 35 millions de personnes complètement vaccinées et 85% des plus de 50 ans ou de personnes atteintes de comorbidités vaccinés.



Point sur la situation au 16 juin 2021

L’évolution positive de la situation sanitaire mène à l’adaptation de certaines mesures restrictives.
Le Premier ministre Jean Castex a annoncé ce mercredi 16 juin 2021 :

  • la fin du port du masque en extérieur sauf exceptions (regroupements, files d’attente, marchés, stades…). Les arrêtés préfectoraux sur le port du masque seront modifiés dès jeudi 17 juin. En revanche, le port du masque dans les milieux clos reste obligatoire (entreprises, magasins, transports…) ;
  • la levée du couvre-feu à 23h00 dès le dimanche 20 juin ;

Par ailleurs, les jauges pour l’accueil du public sont maintenues jusqu’au 30 juin, les précisions quant aux nouvelles règles à compter du 1er juillet seront annoncées la semaine prochaine.

Quand au protocole sanitaire mis en place pour la Fête de la musique, il est maintenu et les concerts sauvages restent interdits pour lutter contre les regroupements sur la voie publique.

Concernant la vaccination, le nouvel objectif à la fin août est de 40 millions de primo-vaccinés, 35 millions de personnes complètement vaccinées et 85% des plus de 50 ans ou de personnes atteintes de comorbidités vaccinés.


Depuis le 9 juin 2021, les modalités de réouverture du pays sont les suivantes :

  • couvre-feu à 23h (au lieu de 21h) ;
  • réouverture des cafés et restaurants en intérieur ;
  • réouverture des salles de sport et des piscines ;
  • assouplissement du télétravail ;
  • réouverture des flux de voyageurs entre la France et les pays étrangers selon des modalités qui varient en fonction de la situation sanitaire des pays tiers et de la vaccination des voyageurs.

Par ailleurs, la vaccination est ouverte à toutes les personnes majeures depuis le 31 mai 2021. À partir du 15 juin, elle le sera également pour tous les adolescents de 12 à 18 ans.


https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestations-de-deplacement

Point information au 31 mars 2021

Les restrictions actuellement en vigueur dans 19 départements sont étendues à tout le territoire métropolitain, dès le samedi 3 avril et pour une durée de 4 semaines, soit : – pas de déplacement en journée au-delà de 10 km sauf motif impérieux (sur présentation de l’attestation) ; – le couvre-feu reste en vigueur à 19h sur tout le territoire métropolitain. Concernant le couvre-feu, il s’applique à l’ensemble du territoire national entre 19h le soir et 6h du matin avec une obligation de présenter une attestation dérogatoire au couvre-feu lors des déplacements. Autrement dit : – les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires sont interdits de 19h00 à 06h00, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive ; – les établissements autorisés à ouvrir ne pourront plus accueillir de public après 19h00.  Par ailleurs, aucun déplacement inter-régionaux n’est autorisé après le lundi 5 avril, sauf motif impérieux, avec, toujours, la possibilité de retour en France pour les Français de l’étranger, ainsi que trajets des travailleurs transfrontaliers. Lire la suite en cliquant sur le lien https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

pour télécharger vos attestations cliquez sur le lien https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/ressources-a-partager

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/ressources-a-partager

http://www.pyrenees-orientales.gouv.fr/Actualites/Coronavirus-Covid-19/COVID-19-Port-du-masque-obligatoire-dans-les-lieux-publics

http://www.pyrenees-orientales.gouv.fr/Actualites/Coronavirus-Covid-19/Deconfinement-phase-3